Partir à la découverte du royaume chérifien

Maroc : l’histoire d’un royaume

royaume maroc

Le Maroc est un très beau pays que la nature a doté de vaste pleines de déserts ornés d’oasis et de hautes cimes et de plage étendues, trois milles ans d’histoire, une nature à couper le souffle , des sommets enneigés de l’Atlas, de vaste plaines fécondes, des collines parsemées de villages berbères aux paisibles étendus désertiques et aux côtes bouillonnantes d’activités, l’expression terre de contraste tant galvaudée semble avoir été inventée pour le royaume chérifien des côtes de l’atlantique aux plages de la Méditerranée, ce pays capable de préserver son patrimoine tout en s’adaptant aux exigences de la modernité , un pays dont la civilisation remonte à des milliers d’années. D’origine Amazighe, Africaine, Arabe et Andalouse, les Amazighes en ont établit les bases grâce aux fondements religieux monothéiste juifs et chrétienne jusqu’à l’arrivée de l’islam qui enracinera son identité et dotera d’une culture authentique et diversifiée. Le Maroc libre dont les tribus embrassèrent l’islam pour le besoins de ce fédérer autour d’une personne a même d’unifier leurs rangs et guider leur ambitions et préserver leurs origines et cultures. Promontoire d’un immense continent, nul ne saurai dire si ici commence l’Afrique ou finit l’Europe. Au moyen âge on considérait que c’était la pointe occidental du monde on l’appelait l’extrême occident ce qui, traduit en arabe, lui a donné son nom Maroc. Les marocains s’adaptèrent et donnèrent allégeance à Idriss I le descendant du prophète qui épousa la fille du roi Amazighe Al Aourabia et créa le noyau de l’État unifier, son héritier Idriss II consolida cet entité en fondant la ville de Fès en l’an 808 il y a mille deux cents ans !

Sans négliger le fait qu’il y a plus d’un million d’années que l’homme existe au Maroc, les recherches archéologique nous font connaitre régulièrement des traces d’ossement humain et des ustensiles qui date de plus de 175 000 ans dont le squelette découvert à la grotte Ifri n’Ammar à 50 km de Nador. Le Maroc a toujours été une terre d’ouverture et d’accueil pour d’autre civilisations, les Phéniciens avec qui ils avaient eut un grand commerce les carthaginois et les romains qui les avais côtoyé pendant quatre siècles. Les marocain ont pu coexister grâce a un mode vie épanoui et une organisation générale du pays sous le règne d’un grand royaume Amazighe les marocain ont donc coexisté avec les Phéniciens venant de l’orient et les romains occidentaux c’est la une grande valeur d’ouverture que nous perpétuant jour après jour, le Maroc à connue plusieurs dynasties; avec la construction de Fès, l’État du Maroc c’est épanouie, Fès est devenue le cœur du Maroc et sa capitale économique scientifique et spirituel sous le règne de la dynastie Idrissides , elle a consolidé le socle de la marocanité a la base d’une rencontre entre Idriss I et une princesse Amazighe qui porte le nom de Kenza Al Aourabia ces descendant préserveront l’héritage avant de passer le flambeau au Almourabites cet dynastie dont les princes Amazighes originaires de sanhaja au Sahara non seulement rependirent l’islam dans différents régions mais fortifièrent également la ville de Fès et ceux à travers les constructions de Marrakech en 1062 par « Youssef ibno Tachfine », à l’époque des almoravides le Maroc créa une certaine complémentarité avec l’Algérie. la consolidation des liens avec l’Afrique sub-saharienne et la contribution a la défense de l’intégrité de l’islam en Andalousie notamment après la bataille de zalaka, Le Maroc deviendra ainsi une grande puissance dans la région de la méditerrané. Quand les Almohades succèdent et emboitent le pas au almoravides, ils transforment la ville de Fès en l’un des principaux centres urbains de l’époque, ils consolident l’unité du grand Maghreb élargissant son assiège jusqu’à tripoli et défendant l’islam jusqu’à l’Andalousie, ceci cristallisera l’appartenance des Marocain à la religion musulmane grâce à l’apport de grands noms. Les Almohades perpétuerons leur souvenir à travers la bataille de « al Ara » en l’an 1195 et la construction de la ville de « ribate al fath » ancien nom de la ville de Rabat la capitale actuel du Maroc, les Almohades ont aussi construit des mosquée comme hassane, al koutoubia, la giralda et développèrent les sciences, le savoir et les métiers en combinant l’expérience Arabe et Andalouse. La mosquée d’Al karaouine est l’œuvre d’une femme « Fatima el fihria » et sa sœur Meryem a construit « jamaâ Al Andalouse » les femmes ont toujours participer à l’histoire du pays avec les hommes, la femme Marocaine fut présente à tous moment, même dans les situation critiques à travers l’éducation des génération futures , elle fut aussi efficace que l’homme à chaque fois que les restrictions que lui imposaient les tradition se relâchaient et ce dans tous les domaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choose a Rating